DSpace

AFRILIB >
Côte d'Ivoire >
Journal Ivoirien d'Océanologie et de Limnologie >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://afrilib.odinafrica.org/handle/0/776

Title: Excrétion ammoniacale uréique chez le poisson chat africain, Heterobranchus longifilis (Val. 1840): effets de l'exposition à l'air à un milieu enrichi en ammoniaque
Authors: Metongo, B. S.
Luquet, P.
ASFA Terms: Poisson chat
Excrétion
Ammoniaque
Issue Date: 2007
Citation: Journal Ivoirien d'Océanologie et de Limnologie, 1 (1, 2), p. 1-37
Abstract: L'excrétion ammoniacale et uréique ont été étudiées chez le silure (Heterobranchus longifilis) de poids variant de 24 à 570g pendant une période de 24 heures. Les poissons à jeun depuis 48 heures étaient soit manipulés dans les conditions normales, soit soumis à deux types de situations défavorables à l'excrétion ammoniacale, telles que le maintien hors de l'eau pendant 24 heures, ou un enrichissement initial du milieu en solution ammoniaquée. Les taux d'excrétion d'ammoniac et d'urée décroissent rapidement pendant les 6 premières heures d'observation, ce phénomène est attribué au stress manipulatoire initial. Au bout des 24 heures, les taux moyens d'excrétion d'ammoniaque se stabilisent à environ 8mg N-NH4 par kilogramme de poisson et par heure. Les quantités d'urée excrétées par gramme de biomasse et les concentrations en urée dans l'eau sont fortement liées avec celles de l'ammoniaque total. Le taux d'excrétion de ces deux métabolites est lié au poids corporel des poissons par une relation de type Y=aXb, les valeurs de b se situant dans la fourchette généralement trouvées dans la bibliographie. Le fait d'exposer préalablement dans les aquariums, les poissons à l'air libre pendant 24h avant de les immerger dans l'eau n'a pas affecté significativement la proportion des métabolites excrétés. De même, la concentration initiale d'ammoniaque de 3,3mg/l n'a pas eu d'effet significatif sur les taux d'excrétion d'ammoniaque ou d'urée. Ce manque d'effet est discuté et pourrait être attribué soit à un niveau de contraintes trop faibles (durée ou concentrations), soit à une durée d'observation trop courte.
URI: http://afrilib.odinafrica.org/handle/0/776
ISSN: 1018-0354
Appears in Collections:Journal Ivoirien d'Océanologie et de Limnologie

Files in This Item:

There are no files associated with this item.

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.